A qui reverser l’argent issu d’intérêts bancaires ?

Question :

Assalamou alaykoum wa rahmatollah wa barakatoh. À qui dois-je verser mes intérêts bancaires ? J’en ai parlé avec des membres de ma famille et on m’a dit de les donner à ma belle-mère car elle est très pauvre, mais je préfère d’abord me renseigner. Baraka Allaho fik.

Réponse :

عليكم سلام و رحمة الله و بركاته

Il est bien de rappeler qu il est interdit pour le musulman de pratiquer l’usure comme il est mentionné dans de nombreux versets et hadiths car cela est déclarer la guerre à Allah -عز و جل- (sourate 2/verset 279) et entraine sa malédiction (Moslim). C’est pourquoi, il est préférable de garder ses épargnes sur un compte courant pour éviter de contracter des intérêts usuraires.

Maintenant, si le musulman a été éprouvé par cela alors il lui incombe de faire un repentir sincère et de se débarrasser de l’argent issu des intérêts bancaires sans qu’il n’en profite directement. Il ne doit donc pas le reverser à des proches, ni leur acheter des biens consommables, ni payer l’assurance ou les impôts ou autres avec…

Il convient de s’en débarrasser sans mettre l’intention que c’est une sadaka aumône car Allah -عز و جل- est bon et n’accepte que les bonnes choses.

Les savants contemporains disent qu’il est possible de reverser les intérêts bancaires dans toutes les voies du bien comme le donner aux pauvres, aux orphelins, aux hôpitaux, aux écoles et centres musulmans, pour creuser des puits, aider à payer des dettes (autre que celles des proches), réparer les voies communes, sanitaires, ect…

Cet argent sera licite pour celui qui le reçoit car il n’a pas participé à la transaction usuraire et n’y a pas encouragé, c’est donc pour lui un simple don qui aurait dû être reversé par le trésor public musulman (bayto-lmaal).

و الله أعلم

Fermer menu