Dessiner des êtres vivants

Question :

Assalam alaykom. Au sujet des dessins animés tels que les mangas japonais, ou autres dessins qui représentent des choses qui sont parfois non-réelles, a-t-on le droit de dessiner ce genre de dessin ? Et qu’en est-il des peluches ? Baraka Allaho fik.

Réponse :

عليكم سلام و رحمة الله و بركاته

A la base, les représentations d’être vivants sont blâmables en Islam et font partie des grands péchés comme l’a énoncé Anawawi رحمه الله dans son explication de sahih Moslim, car cela est concurrencer Allah -عز و جل- dans sa création et aussi un moyen qui a fait tomber beaucoup de peuples dans le polythéisme…

Il est rapporté dans les deux sahihs selon Ibn Omar رضي الله عنه que le Prophète ﷺ a dit : On dira à ceux qui font ces représentations le Jour du Jugement : Donnez vie à ce que vous avez créé

De même, dans les deux sahihs selon Aïcha رضي الله عنها le Prophète ﷺ a dit : Ceux qui auront le pire châtiment le jour du jugement sont ceux qui concurrencent la création d’Allah

Dans les deux sahihs selon Ibn Abbas رضي الله عنه : Un homme vint à lui en disant qu’il faisait des représentations d’êtres vivants et Ibn Abbas رضي الله عنه lui répondit : J’ai entendu le Prophète ﷺ dire que toute personne qui fait des représentations sera dans le Feu. On lui donnera pour chaque représentation qu’il a faite une âme avec laquelle il sera châtié dans l’Enfer… Puis Ibn Abbas reprit : Si tu n’as pas le choix alors fait des représentations d’arbres et de choses qui n’ont pas d’âmes

Ibn Qodama رحمه الله dit dans Almoghni : Si l’on coupe la tête d’une représentation alors cela n’est plus détestable car Ibn Abbas رضي الله عنه dit : La représentation est considérée ainsi par sa tête. Si l’on coupe la tête alors ce n’est plus une représentation. Cela est aussi rapporté de Ikrima رحمه الله.
Il est rapporté que Abou Horayra رضي الله عنه dit que le Prophète ﷺ a dit : Jibril est venu à moi et m’a dit : Je suis venu te voir la veille mais ce qui m’a empêché d’entrer était des représentations qui étaient à la porte et il y avait dans la maison un rideau avec des représentations et il y avait dans la maison un chien. Ordonne donc que l’on coupe la tête de ces représentations à la porte afin qu’elles aient l’apparence d’arbres et ordonne que l’on fasse des coussins que l’on jette au sol et que l’on piétine avec les rideaux et ordonne de faire sortir le chien. Le Prophète ﷺ fit cela
C’est pourquoi, si l’on supprime une partie qui fait que l’on ne trouve pas d’être vivant qui puisse vivre ainsi, comme le torse ou le ventre, ou que la tête est dissociée du corps, alors cela ne rentre pas dans l’interdiction car la représentation n’est plus fidèle ainsi et c’est comme supprimer la tête.
En revanche, si ce qu’on supprime est une chose qui permet la vie de l’être vivant malgré tout, comme le fait de supprimer l’oeil, la main ou le pied; alors ce type de représentation entre dans l’interdiction.
De même, si la représentation de base est un corps sans tête, ou une tête sans corps, ou une tête et un corps autre que celui d’un être vivant réel; alors cela n’est pas interdit car cela ne représente pas une créature vivante …(fin de citation 7/216)…

Pour tout cela, si des peluches incarnent des personnages grossiers ou imaginaires, ou qu’elles ne sont pas valorisées alors il n’y a pas de mal inchallah…

Alboukhari rapporte (7130) et Moslim (2440), selon Aïcha رضي الله عنها : Je jouait avec les poupées chez le Prophète ﷺ avec des amies et lorsque le Prophète ﷺ entrait elles couraient se cacher. Puis le Prophète ﷺ les ramenait à moi et ensuite elles jouaient

Abou Daoud رحمه الله rapporte (4932) que le Prophète ﷺ rentra de la bataille de Tabouk ou Khaybar. C’est alors que le vent souffla et leva le rideau et découvrît les poupées jouets de Aïcha… Il vit un cheval qui avait deux ailes et dit : Un cheval ailé ?! Aïcha lui répondit : Ne sais-tu pas que Soleymane avait un cheval avait des chevaux ailés !? C’est alors qu’il sourit jusqu’à faire apparaître ses molaires

و الله أعلم

Fermer menu