L’ordre des tuteurs pour la femme

Question :

Salam alaykom. Qui est prioritaire pour devenir le tuteur de la femme si le père est décédé ?

Réponse :

عليكم سلام و رحمة الله و بركاته

Les tuteurs pour la femme sont prioritaires en fonction de leur priorité sur l’héritage de cette dernière en cas de décès. C’est donc le père et ensuite le grand-père, le fils et ensuite le petit-fils s’ils sont puberts (sauf pour l’imam Shafii qui ne désigne pas les enfants pour cela mêmes puberts), ensuite les frères germains, puis les frères consanguins, ensuite les oncles paternels et ensuite l’autorité musulmane ou les représentants des musulmans en place…

La majorité des juristes (malikites, shafiites et hanbalites) sont d’avis qu’il est obligatoire pour la femme, qu’elle ait été mariée ou non, d’avoir un tuteur pour établir le contrat de mariage. Cela car Allah -عز و جل- relie la responsabilité de marier ou non au tuteur dans le verset 232 de la sourate 2 : Ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s’ils s’agréent l’un l’autre, et conformément à la bienséance.

Dans le verset 221 de la sourate 2 : Ne donnez pas d’épouses (musulmanes) aux polythéistes tant qu’ils n’ont pas la foi

Dans le verset 32 de la sourate 24 : Mariez les célibataires d’entre vous

Abou Daoud رحمه الله rapporte 2085 selon Abou Moussa رضي الله عنه le Prophète ﷺ dit : Il n’est pas de mariage sans tuteur

Abou Daoud رحمه الله rapporte 2083 selon Aicha رضي الله عنها le Prophète ﷺ dit : Toute femme qui se marie sans tuteur, son mariage est caduque, son mariage est caduque, son mariage est caduque

De même, il est obligatoire d’avoir deux témoins pour le contrat de mariage chez la majorité des juristes (Abou hanifa, Shafii et une version de Ahmed) conformément au hadith que rapporte Albayhaqi رحمه الله selon Aicha رضي الله عنها le Prophète ﷺ a dit : Il n’est pas de mariage sans deux témoins intègres…

Le sultan (autorité compétente) est le tuteur wali de la personne qui n’a pas de wali (rapporté par Abou Daoud selon Aicha)… Il ne convient pas pour une femme de choisir un tuteur parmi les gens de la masse pour la marier, car cela est la responsabilité du juge musulman ou en son absence de la personne responsable des musulmans religieusement dans l’endroit où ils vivent, comme les imams compétents et responsables des centres islamiques…

و الله أعلم

Fermer menu