Est-ce qu’il existe de bonnes innovations ?

Question :

Salam alaykoum wa rahmatoullah. Est-ce qu’il existe de « bonnes innovations » dans certains cas ou bien l’innovation religieuse est interdite de façon absolue ?

Réponse :

عليكم سلام و رحمة الله و بركاته

Une innovation en islam ou « bid’a » est une nouvelle pratique par laquelle on cherche à adorer et se rapprocher d’Allah sans que celle-ci ne soit légiférée précédemment, et qui n’est pas mentionnée dans le Coran, ni dans la Sunna, ni n’a été pratiquée au temps du Prophète ﷺ par lui, ni Ses Compagnons…
Cela ne concerne pas bien entendu les nouvelles choses mondaines, inventions et technologies car ce ne sont pas des adorations…

Moslim رحمه الله rapporte 867 que le Prophète ﷺ disait dans chacun de ses discours : La meilleure des voies est celle de Mohamed et les pires des choses sont les innovations. Certes toute innovation est égarement… Dans une version de Nasai رحمه الله : Il répétait sans cesse : Toute nouvelle chose (en religion) est innovation. Toute innovation est égarement et tout égarement conduit au Feu
De même, Alboukhari رحمه الله rapporte 2697 selon Aicha رضي الله عنها que le Prophète ﷺ a dit : Quiconque innove dans notre affaire (religion) ce qui n’en fait pas partie, alors cela sera rejeté… Dans une version : Quiconque accomplit une action (religieuse) sans notre ordre, alors elle est rejetée
Le dernier verset qui est descendu du Coran est le verset 3 de la sourate 5 : Aujourd’hui, J’ai complété pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous

Voilà pourquoi, innover dans la religion est prétendre indirectement qu’elle est manquante et qu’on peut encore la compléter et améliorer l’adoration… C’est aussi accuser le Prophète ﷺ et Ses Compagnons de négligence dans leur pratique pour avoir omis la pratique innovée… L’imam Malik رحمه الله dit : Celui qui instaure une nouvelle adoration dans la religion a certes prétendu par là que le Prophète ﷺ a trahi le Message…

Il n’est pas question de nouvelles technologies et moyens techniques contemporains qui n’étaient pas accessibles aux premières générations, mais bien d’actions qui étaient tout à fait à leur portée et qu’ils n’ont pas faites… Les adorations sont limitées aux textes religieux car l’histoire de l’humanité a prouvé que lorsque l’homme cherche à pratiquer un culte selon sa simple raison et ses émotions, il en arrive à des choses fâcheuses ou ridicules, comme adorer des vaches ou sacrifier des enfants. Le seul moyen de stopper ce genre de dérive qui paraissent aussi de bonnes innovations pour ceux qui les font; est de suivre le mode d’emploi qu’Allah nous a fait parvenir par l’intermédiaire de Son Noble Prophète ﷺ…

Le Prophète ﷺ dit : J’ai laissé parmi vous deux choses par lesquelles, si vous y êtes accrochés, vous ne vous égarerez jamais : Le Coran et ma Sunna (rapporté par Malik رحمه الله 2618 dans le mowatta selon Omar رضي الله عنه)…

Certains savants malgré cela sont d’avis qu’il peut y avoir de bonnes innovations en s’appuyant sur le fait que Omar رضي الله عنه lorsqu’il a rassemblé les gens pour la prière de tarawih a dit : « Quelle bonne innovation qu’est celle-ci ? ». Cependant, ce récit ne fait le poids et ne peut remettre en cause tout ce qui précède. D’autant plus que Omar رضي الله عنه fait partie des Califes bien guidés que le Prophète ﷺ a demandé de suivre après lui conformément au hadith que rapporte Abou Daoud رضي الله عنه selon Alirbad رضي الله عنه : Celui qui vivra parmi vous, verra beaucoup de divergences. Alors accrochez-vous fermement à ma Sunna et la tradition des Califes bien guidés après moi. Mordez-y à pleine molaire et prenez garde aux nouvelles choses car toute nouvelle chose en religion est égarement

Aussi il faut bien réaliser ici que le calife Omar رضي الله عنه n’a pas instauré de nouvelles adorations car les Compagnons avaient déjà effectué la prière de nuit pendant le Ramadan avec le Prophète ﷺ pendant deux nuits d’affilée puis le Prophète ﷺ a préféré arrêter par crainte qu’Allah n’ordonne aux gens de prier le tarawih comme l’a rapporté Alboukhari رحمه الله. Alors qu’après la mort du Prophète ﷺ les ordres divins ne descendent plus car la révélation s’est arrêtée et c’est pourquoi Omar رضي الله عنه décida de reprendre cette adoration déjà pratiquée au temps prophétique…

Certains Oulémas disent aussi que Omar رضي الله عنه employa ici le terme innovation car cela se fait dans la langue arabe et c’est une façon de parler ce qui s’appelle al-mochakala dans la science de al-balagha qui consiste à employer des termes au sens figuré en réponse à une action ou une parole, comme lorsqu’Allah dit qu’Il ruse dans plusieurs versets du Coran avec les mécréants. Cela ne signifie pas qu’Il leur veut du mal, au sens propre et littéral, mais simplement qu’il fait retomber la ruse des mauvaises personnes sur eux-mêmes…

Moslim رحمه الله rapporte 1017 selon Jarir رضي الله عنه que le Prophète ﷺ a dit : Celui qui instaure une bonne Sunna en Islam a la même récompense que celui qui le suit sans que cela ne diminue quoi que ce soit de Sa récompense… Ce hadith ne parle pas d’innovation mais le terme en arabe est bien Sunna, donc il n’est pas correct de détourner son sens. Il ne s’agit pas ici de bonne innovation car c’est le contraire de la Sunna…

Aussi, le contexte du hadith met en évidence ce que le Prophète ﷺ a voulu dire. Jarir رضي الله عنه nous explique dans le début de ce hadith que des gens se sont présentés au Prophète ﷺ à moitié nus et avec des vêtements très usagés et le Prophète ﷺ fut très touché par leur pauvreté et encouragea alors les Compagnons présents à leur faire aumône. C’est alors qu’une personne se précipita avec une bourse lourde et pleine d’argent et la déposa devant lui. Quand les autres virent cela, ils s’empressèrent à qui mieux mieux pour déposer des choses devant le Prophète ﷺ jusqu’à faire un grand tas d’objets et biens. Le visage du Prophète ﷺ rayonna alors de joie et dit : Celui qui instaure une bonne Sunna en Islam a la même récompense que celui qui le suit sans que cela ne diminue quoi que ce soit de Sa récompense
En observant le contexte du hadith, on voit bien que les Compagnons n’ont pas instauré de nouvelle adoration mais ont simplement donné des aumônes à des nécessiteux. Chose qui était déjà légiférée bien avant eux dans toutes les religions célestes. Le Prophète ﷺ félicita en vérité ici, le fait d’être une cause pour que les gens pratiquent une Sunna qui est déjà légiférée comme il est clairement cité dans le hadith…

Aujourd’hui malheureusement beaucoup de sectes utilisent le terme bonne innovation pour justifier des pratiques religieuses sans fondement et qui auraient pu être effectuées par les premières générations. Ce qui nous rappelle bien pourquoi le Prophète ﷺ insistait de dire à chacun de ses discours : Toute innovation est égarement… en prévision de ce qui allait se passer après lui…

و الله أعلم

Fermer menu