Dans quel ordre apprendre l’Islam ?

Question :

Assalamou aleykoum. Le musulman en quête de science doit commencer dans quel domaine d’apprentissage ? Exemple : la prière ; les hadiths ; la lecture du Saint Coran ; le Tafsir du Saint Coran ; etc. Barakallah fikoum.

Réponse :

بسم الله الرحمن الرحيم، الحمد لله رب العالمين، وأفضل الصلاة وأتم التسليم على نبينا محمد وعلى آله وصحبه ومن تبعهم بإحسان إلى يوم الدين

عليكم سلام ورحمة الله وبركاته

La première science qu’il est important d’apprendre est la ‘aqida (croyance et dogme musulman) puisque les premières choses sur lesquelles on est interrogé quand on entre dans la tombe sont : Qui est notre Dieu, quelle est notre religion et qui est notre Prophète comme l’ont rapporté AlBoukhari (n°1369) et Moslim (n°2871).

يُثَبِّتُ اللهُ الَّذِينَ آمَنُوْا بِالْقَوْلِ الثّابِتِ فِي الْحَياةِ الدُّنْيا وَفِي الْآخِرَةِ قال: في القبرِ إذا سُئِلَ من ربُّكَ وما دِينُك ومن نبيُّك؟

Allah ta’ala dit également dans la sourate 5, verset 72 : Quiconque associe à Allah, Allah l’interdira au Paradis et son refuge sera l’Enfer

( إِنَّهُۥ مَن یُشرِكۡ بِٱللَّهِ فَقَدۡ حَرَّمَ ٱللَّهُ عَلَیهِ ٱلجَنَّةَ وَمَأۡوَىٰهُ ٱلنَّارُۖ وَمَا لِلظَّـٰلِمِینَ مِنۡ أَنصَارࣲ ) [المائدة ٧٢]

Pour cela le Prophète est resté pendant 13 ans à la Mecque à enseigner aux gens l’unicité d’Allah et à corriger les mauvaises croyances puis ensuite les différentes obligations sont venues.

Ce qui prouve chez les érudits musulmans que la priorité dans l’enseignement et l’apprentissage est la croyance.

Ainsi lorsque le Prophète ﷺ envoya Mo’adh au Yémen, il lui dit : Que la première chose à quoi tu appelles les gens soit « la ilaha illAllah, Mohamed rasouloulᾱh »

Ensuite après cela il est important de parfaire son adoration et pour cela il est nécessaire d’apprendre la jurisprudence pour pouvoir adorer Allah correctement et afin que nos œuvres soient acceptées.

Le Prophète ﷺ dit : Celui qui fait des actions qui ne sont pas conformes à nos enseignements, alors elles sont rejetées (Alboukhari n°2697 et Moslim n°1718).

مَن عَمِلَ عَمَلًا ليسَ عليه أمْرُنا فَهو رَدٌّ

Une fois que le musulman a des bases correctes dans la croyance et la pratique alors s’il veut évoluer rapidement et efficacement dans les sciences de la religion, il lui est indispensable d’apprendre la langue arabe car c’est la clé pour pouvoir accéder à une bonne compréhension des textes du Coran, de la Sunna et aux paroles des érudits de l’Islam car comme on dit : « traduire c’est trahir ».
Les traductions nécessitent toujours une part d’interprétation du traducteur et peuvent être plus ou moins correctes en fonction des compétences de ce dernier en arabe, ainsi qu’en français, et plus encore dans les sciences musulmanes.
Cela car une personne qui est arabophone ne sait pas toujours trouver les termes adaptés pour amener le bon sens en français et une personne qui est francophone ne perçoit pas forcément la profondeur du sens en arabe. Ensuite un bagage en sciences musulmanes est nécessaire pour faire la distinction entre les termes purement littéraux et la terminologie des textes religieux, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Pour tout cela, il est quasiment impossible d’atteindre un bon niveau en sciences musulmanes en se basant que sur des supports en français ou des discours francophones.

Ensuite, une fois que la personne a un bon bagage en arabe alors il ne faut surtout pas passer à côté de l’apprentissage et de la mémorisation du Coran car c’est le livre de l’Islam et tous les autres livres sont en réalité des explications de celui-ci.
Donc apprendre le Coran est la base et permet d’avoir en permanence en tête toutes les questions essentielles aussi bien dans la croyance, que dans la jurisprudence, que dans la linguistique, que dans tous les autres domaines religieux.

Enfin une fois ces étapes franchies, l’étudiant devra (devait et doit) se rapprocher de savants et d’érudits qui le conseilleront et l’accompagneront pour la suite de son parcours.

Il est important dans la recherche du savoir de ne pas être trop pressé et de bien comprendre qu’on ne cessera jamais d’apprendre et que la recherche du savoir est un devoir religieux et un des meilleurs moyens pour se rapprocher de Notre Seigneur car le Prophète ﷺ a dit que les gens de science sont les héritiers des Prophètes. (Rapporté par Abou Daoud n°3641).

العلماءُ ورثةُ الأنبياءِ

Il a dit également que la recherche du savoir est un devoir pour tout musulman. (Rapporté par Ibn Majah, n°224).

طلبُ العلمِ فريضةٌ على كلِّ مسلمٍ

Qu’Allah nous accorde à tous une science utile et profitable.

Fermer menu